mardi 9 avril 2019

Des nouveaux jouets, épisode 1 : le bijou fantastique

Après avoir parlé longuement de mon rapport aux sextoys et les avoir présentés dans la série "Des jouets" une occasion se présente d'en débuter une autre. En effet les sept articles de "Des jouets" sont pour moi une première étape, comme une saison 1, celle qui pose les bases ; voilà donc la saison 2 et son premier épisode. Avoir franchi le cap du pegging joue aussi son rôle dans tout ça puisque c'est une forme de concrétisation (si besoin était) de ma sexualité. C'est donc maintenant une nouvelle ère qui s'ouvre, ce n'est plus celle de la découverte des pratiques, des sensations, des plaisirs ; c'est celle d'une pratique aboutie où le but est de varier les plaisirs en toute connaissance de cause et avec assurance. Une certaine forme de professionnalisation de ma sexualité, je sais ce que je me fais, où je vais et je met à profit mes expériences pour jouir encore plus !

J'ai donc fait un achat, presque sur un coup de tête mais c'était déjà tout réfléchi, en témoigne mon article "Des jouets, partie 7 : Et maintenant ?" où j'évoque le fait de me trouver un plug idéal pour une bonne dilatation tout en ayant la possibilité de le porter de façon sécurisée. Pour les plus assidus j'ai déjà dévoilé l'identité du nouveau venu sur mon article sur le pegging, pour les autres la voilà, il s'agit du Rosebud XXL.
Autant le dire tout de suite, ce jouet c'est une tuerie, un vrai monstre quand on connait un peu les plugs Rosebud ou dans le genre. Un diamètre de 5 cm, un poids de 900 grammes, c'est un vrai client, de ceux dont qui sont effrayants à première vue. Pourtant je n'ai pas été effrayé, je savais qu'il ne me poserait pas de problème mais j'ai été vraiment impressionné ! Pas par sa taille puisque j'ai déjà des jouets dans ces dimensions mais par son poids, 900g, c'est vraiment incroyable. C'est lorsque je l'ai pris dans la main que j'ai compris à quoi j'avais à faire et autant dire que ça ne freinais absolument pas mes ardeurs. Ma femme connait déjà ce jouet donc puisque je lui ai annoncé que je le voulais, puis que je l'avais acheté (il fallu peu de temps entre ces deux étapes) et je m'en suis servi lors d'une de nos partie de plaisir. Autant dire qu'elle pense que ça va surement un peu trop vite pour mon corps, puisqu'elle ne connait pas l'intensité réelle de ma pratique en solo, mais force est de constater pour elle que ça ne me pose aucun soucis.

Dans la pratique ce jouet est vraiment génial, l'insérer est vraiment très simple (quand on est exercé évidemment) puisqu'il est en acier chirurgical, donc lisse au maximum et qu'avec une noisette de lubrifiant il glisse parfaitement. L'insertion est vraiment particulière parce que son poids se fait ressentir dès le début, ses 900 grammes le rendrait presque plus gros. Il faut évidemment le tenir fermement, ce qui n'est pas forcément nécessaire avec des jouets en silicone, je pèse alors chaque mouvement que je fais, chaque pression sur mon anus et je prend le temps nécessaire ce qui inévitablement permet de profiter au maximum.

Une fois entré la sensation est fantastique, il me rempli bien et agréablement parce qu'en plus d'être lourd et gros, il est bien dessiné et est tout en rondeur, pas d'arêtes trop prononcées qui serait vite insupportable. Son poids fait aussi des merveilles puisqu'il appuie juste comme il faut sur l'anus et se signale à chaque mouvement. Sa taille permet aussi d'être stimulé en continue, on sent son agréable présence grâce à ses belles dimensions et encore une fois, le moindre mouvement permet de petits moments de plaisirs plus forts encore que sa simple présence au repos.

C'est clairement devenu un de mes chouchou en très très peu de temps, jamais un achat n'aura été autant et aussi vite apprécié. Il me reste encore beaucoup de choses à faire avec, le porter pour sortir, pour aller au boulot, etc, de bons moments en perspective.

lundi 11 mars 2019

S'aventurer à deux

J'en débordais d'envie, je sentais bien que ça allait finir par arriver, que l'occasion deviendrait un essai, j'en parle depuis un certain temps déjà mais c'est enfin le moment de le raconter : le pegging.


Rien de mieux qu'un couple où l'on peut partager ses envies, ses désirs et surtout ses plaisirs. Les lecteurs les plus assidus de ce blogs le savent, le pegging est dans mon couple depuis un moment déjà, l'envie étant présente des deux côtés manquant simplement la bonne occasion.

C'est désormais chose faite, je me suis fait sodomiser par ma femme ! On emploi le terme de Pegging ou de Chevillage mais après tout la réalité est là. Le plus intéressant dans tout ça, c'est que nous n'avons au final rien planifié, un peu de tranquillité, une légère envie de sexe qui fini par devenir une vraie partie de jambes en l'air pour enfin arriver à réaliser cette envie.

A la faveur d'un petit creux, d'une envie de la lécher, nos vêtements sont tombés, nous nous sommes caressés, frottés, elle a commencé à me titiller l'anus doucement mais suffisamment pour que l'excitation grimpe. Quand tout à coup vient l'éclair dans ses yeux "et si on essayait ?" ; bien évidemment j'y songeais, parmi d'autres options (notamment un nouveau jouet que je n'ai pas encore présenté). J'ai acquiescé gentiment mais sûrement, l'envie était sur le point d'être réalisée, j'en bandais encore plus dur.

Elle s'équipa du harnais, entre excitation d'en être arrivés là et appréhension d'avancer vers l'inconnu, plaça le dildo Bouncer (le noir avec ses 3 billes à l'intérieur) à travers l'anneau du harnais et décida de me tester en me m'introduisant deux doigts. Une fois cette étape passée avec brio vint alors le temps de me faire enfiler avec gourmandise. Je me place alors à 4 pattes pour débuter par une levrette et je la sens s'introduire en moi, doucement. Commence alors les premiers va et vient, c'est très agréable de se faire prendre par sa femme. C'est alors une vraie sodomie à laquelle j'ai droit, entre à-coups, rythme lent, rapide, essoufflant. Il arrive alors qu'elle me prenne jusqu'à la garde, fourrant intégralement le gode en moi, c'est un peu mitigé dans ces moments-là, je navigue entre grand plaisir et légère douleur alors qu'elle touche le fond. Mais on apprend une nouvelle pratique ensemble et on va finir par se comprendre, se rôder, se faire de grandes parties de plaisir.

Je fini par me retourner et me mettre sur le dos pour que l'on se retrouve face à face. Elle semble vouloir y mettre une certaine forme de virilité, ou au moins de la puissance. N'hésitant pas à y aller franchement dans ses coups de bassin et cherchant probablement à être "efficace". Je ne sais pas si la puissance fait l'efficacité mais force est de constaté que lorsqu'on se fait prendre de la sorte, sans avoir à agir, on est libre d'apprécier, de déconnecter de tout et de ne pas avoir à réfléchir à la façon dont on se tripotte. J'étais juste en train d'aimer me faire prendre le cul, de sentir le gode se frotter en moi, d'aimer voir et sentir ma femme me prendre.
Après m'avoir pris en cuillère on a fini par arrêter cette bonne sodomie pour en revenir à un peu plus de plaisir pour elle, en la léchant tout en ayant pris soin de m'enfiler un nouveau plug, acquis il y a peu. Un vrai Rosebud, d'une taille et d'un poids impressionnant ; le modèle XXL, 5cm de diamètre et 900g, une tuerie ! (il aura droit à son propre article évidemment). Nous avons donc terminés ensemble cette nouvelle aventure dans une jouissance réciproque et au combien plaisante.

Évidemment c'est une première fois et c'est perfectible mais quand les choses se déroulent aussi naturellement, sans planification, on ne peut qu'apprécier. Il y a quelques petits points à améliorer pour nos prochaines fois, comme tout bon retour d'expérience. Moins profondément, moins lubrifié, prendre le temps d'aller plus crescendo, plus gros, etc. Le domaine des possibles est encore grand, lieu, position, moment, préliminaires, gode... Je sais aussi que pour elle ça a été particulier, pas jouissif mais tout de même excitant et surtout l'occasion de se rendre compte que les coups de bassins peuvent être vite épuisants. Une prochaine fois sera aussi l'occasion de chercher à lui rendre le moment plus profitable, à l'aide de jouets ou de stimulations, on doit encore y réfléchir.

C'est en tout cas avec plaisir que je raconte ici cette nouvelle étape de franchie, dans mon couple, dans notre sexualité commune et dans la mienne.

mardi 15 janvier 2019

La fin d'une étape, se raconter

J'en ai enfin terminé de cette saga des sextoys. J'ai écris le premier article en novembre et il m'a fallu ensuite prêt de deux mois pour la compléter enfin. Pourtant les 6 derniers articles, de la partie 2 jusqu'à la 7 ne m'ont pris que 3 jours d'écriture et celui-ci est de la même volée. Une envie insatiable de me raconter sous un nouveau jour, de me livrer enfin sur tout ça, après avoir déjà beaucoup fait état de mes envies, mes doutes, mes questions dans ce blog.

C'est aussi une nouvelle approche pour moi, m'exprimer sans chercher vraiment de réponses, juste l'envie de me raconter et rien d'autre. Pour le moment la source me semble tarie, je ne vois rien de plus à dire, sauf à attendre de nouvelles expériences (rencontre ou jouet ou autre...) ou que de nouvelles envies me passent par la tête.

Cette année 2019 commence tout juste mais c'est le meilleur moment pour les vœux, c'est donc tout naturellement que je me souhaite une belle et pleine année 2019 ! :D

Elle est susceptible d'accoucher de nombreuses évolutions, plus ou moins annoncés mais surtout susceptibles de me faire raconter de nouvelles choses.

Bonne année à tous et que le plaisir soit avec nous !

lundi 14 janvier 2019

Des jouets, partie 7 : Et maintenant ?

Il en manque un, le dernier sur la photo, le dernier arrivé au sein de la bande. Il partage pourtant une particularité avec un des jouets déjà présent, il n'apparaît qu'à mes yeux. Il est, comme mon plug rose, encore caché, étant lui aussi un peu en avance sur son temps. La raison est simple, je l'ai choisi pour deux raisons : c'est un dildo et il est large. Il devient alors un jouet à mi-chemin entre le gode noir dédié à la sodomie et le plug rose dédié aux grandes dilatations. Il s'agit du gode gris, avec un profil mouvementé mais plus encore que le gode noir. Il s'agît du B-7 Tango d'American Bombshell, un beau missile de 18 cm de long pour 5,5 cm de diamètre maximum...

Une bonne alliance du plug et du gode
Ce nouveau sextoy je l'ai patiemment sélectionné parce qu'il permet plusieurs situations intéressantes. Il permet lui aussi une pénétration progressive et par paliers, alternant le plus et le moins de l'ouverture de mon anus. Mais en plus de ça il est plus large que son acolyte et il répond à une envie de pénétration sodomite (à différentier à mes yeux d'une pénétration de plug) de diamètre important. Répondant à une envie de grosses bites de ma part, qu'il est très compliqué de trouver à priori. Il répond aussi à une autre envie, une dilatation plus progressive qu'avec un plug, permettant de s'arrêter, de prendre son temps tout en ayant fait une pause après un des "anneaux". Il ne s'agit donc pas d'une course d'endurance comme le sera l'usage de mon plug rose mais plutôt d'une épreuve en plusieurs temps, dans laquelle on reprend tranquillement son souffle entre chaque nouveau saut.

Il répond véritablement à un usage supplémentaire, pour autant je n'ai pas encore eu suffisamment l'occasion de m'en servir. Je ne veux/peux donc pas en parler de façon aussi complète que les précédents. Il fait parti de l'équipe mais n'y est pas encore depuis suffisamment longtemps.

Pour mémoire, des objets tout à fait plaisants
J'ai désormais fait le tour de l'intégralité de ma panoplie de jouets. Il est clair qu'ils ne sont pas tous équivalent mais ils ont tous un potentiel à mes yeux. Les plus petits plugs (les débuteurs) hormis celui en verre sont clairement en retrait dans mes usages mais pourtant je leur vois quand même un avenir. Ils peuvent tout les deux servir pour des "moments pluggé", leur forme étant étudiée pour ça. Je vais probablement essayer de m'en servir en journée, en allant travailler avec, en sortant faire des courses avec, etc. Dans l'objectif d'un port long, d'une heure minimum, que je n'ai que trop peu pratiqué et qui me permettra de réunir légères sensations agréable en continue, pas trop forte mais juste assez dosée pour garder ce qu'il faut d'adrénaline et de frissons ; et surtout l'excitation de transgresser les règles, sortir avec un jouet dans le cul, au milieu de plein d'autres personnes, ayant peut-être pour un infime échantillon, déjà vécu cette situation.

En ce qui concerne les sextoys restant, ils ont une vraie place dans ma sexualité et n'ont aucun besoin de justifier leur présence. Pour autant l'envie d'acquérir de nouveaux jouets est toujours forte. J'ai même constitué une petite liste (pour les curieux c'est ICI) qui répond à plusieurs points, on y trouve des "cosmétiques" lubrifiants ou décontractants mais surtout des jouets. 

Un énorme vibromasseur, sensations que j'ai déjà pu apprécier mais pour laquelle j'ai envie de lier plusieurs choses, un combo gros calibre, sodomie et vibrations soit un peu de dilatation, un peu de va et vient, un peu de stimulation directe du réseau nerveux.

Un énorme plug en métal à la forme bien choisie. Une entame très courte permettant d'arriver très très vite à un grand diamètre. Mais aussi une forme permettant une tenue et un port sans soucis. L'objectif étant cette fois d'obtenir une dilatation forte mais courte pour arriver surtout au plaisir d'être rempli. L'un ne va pas sans l'autre mais l'inverse n'est pas vrai, qui dit dilatation ne dit pas forcément tenir un remplissage pendant un certain temps. C'est une forme du port du plug qui me plaît aussi et qui joue sur les mêmes ressorts mentaux que pour des jouets de petite taille. L'idée est surtout d'avoir comme un shoot de dilatation, un remplissage intense pour des sensations directes, forte et évidemment jouissante.

Un autre plug, qui prend la forme d'une boule mais qui a surtout un anneau ! L'occasion rêvée d'être pluggé, rempli tout en ayant l'anneau serrant aussi bien ma bite que mes couilles. Nouvelle sensations en vue mais aussi nouvelles possibilités.

Le dernier outil de cette liste d'envies, c'est un harnais de maintien en place de plug, qui irait très bien pour des objets relativement gros et/ou ne tenant pas forcément très bien en place. Là c'est clairement la dilatation de l'anus que je vise, pour "bloquer" des jouets dont le port n'est pas forcément simple ou même pensé au départ.

C'est maintenant la fin de tout ce que j'avais envie de dire autour de cet aspect de ma sexualité. De mes débuts à mes péripéties et enfin ma pratique actuelle. De ce que j'ai pu découvrir, comprendre, choisir. Des doutes qui ont pu me traverser, des questions qui me restent ou pas, de mes sentiments vis à vis de tout ça. J'aime vraiment ma sexualité, j'ai appris à l'aimer en fait. Mais désormais je l'assume en grande partie, bien qu'étant encore en train de faire se rejoindre des lignes auparavant divergentes. J'espère finir par arriver à une synthèse totale ou tout du moins être en capacité d'en cacher le moins possible à ma femme. Le reste ne compte pas vraiment à mes yeux, l'important étant de savoir se faire plaisir et si possible en couple.

Saga Des jouets :

vendredi 11 janvier 2019

Des jouets, partie 6 : Un dildo comme partenaire supplémentaire

Le Bouncer, de Fun Factory,
4cm de diamètre,
16,5cm à insérer
Ma sexualité de couple et mes plaisirs personnels finissent par se rejoindre sur un certain nombre de points, augmentant significativement les plaisirs. Après le port du plug seul ou "à deux", la dilatation seul pour le moment vient ensuite l'envie de la sodomie. Comme une réponse à une demande incessante de ma part de me faire prendre j'ai fini par prendre en compte la pratique du pegging, comme j'ai déjà eu l'occasion d'en parler précédemment. Pour un bon pegging il faut être deux et il faut donc s'équiper à deux, on a donc fait l'acquisition d'un harnais et d'un gode noir (photo) avec 3 formes de boules et surtout 3 billes à l'intérieur augmentant les sensations.

Pas de faux suspens puisque nous n'avons pas encore pu satisfaire à ces envies à l'heure actuelle, mais je ne manquerai pas d'en faire le récit le moment venu. Pour autant, lorsqu'une nouvelle possibilité de me faire plaisir entre en jeu j'ai beaucoup de mal à résister. C'est donc tout naturellement que j'ai inclu ce gode à mes jeux en solitaire et qu'il a donc totalement remplacer les godes précédent dont j'avais fini par me débarrasser.

Le plus intéressant dans ce nouveau jouet c'est donc qu'il a toutes les dimensions d'une belle bite (par belle, entendre plus que la moyenne). Une belle longueur permettant de s'enfiler un maximum sur laquelle se répartissent ces 3 boules dont l'intérêt est double. Elles accueillent donc 3 billes qui font vibrer le gode à l'usage, en venant heurter les parois et qui permettent d'ajouter une fonction à l'apparence gadget mais au ressenti réel et plaisant. Le second avantage c'est clairement lors de la pénétration, lorsque les unes après les autres les boules écartent l'anus doucement, faisant varier le diamètre et jouent sur tout les nerfs de la zone. Lors de va et vient c'est très agréable, déjà seul donc lors d'un pegging avec toute l'excitation autour de la pratique ça risque d'être très intéressant ; mais ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Pour des dimensions tout à fait bonnes, une base pouvant permettre de le poser droit, de le ventouser, de le glisser dans un harnais ; ce gode est une véritable bonne pioche. Utilisable régulièrement il rempli très bien son rôle et me satisfait, il permet aussi d'être un nouvel atout lors de séances de dilatation. Après un plug pour débuter, celui en verre désormais, il est un bon entre deux pour ouvrir correctement et détendre mon cul avant d'en arriver au plug rose. Varier les plaisirs c'est devenu essentiel pour moi et je ne regrette absolument pas le temps passé à tester des pratiques et à comprendre progressivement les différences entre elles et surtout leurs avantages.

Je le précise si besoin était mais bien que mes articles sur les jouets puissent vous paraître promotionnels il n'en est rien. Je ne reçois aucun avantage à en parler ici, j'ai simplement l'envie de vous raconter mes expériences, comme je le fais depuis le début de ce blog ;)

Saga Des jouets :